Maison des VictimesMaison des Victimes

Perte d'un œil en faisant du bricolagePerte d'un œil en faisant du bricolage

« Je profitais d'un jour de congé pour bricoler dans mon garage. En tronçonnant une barre de fer, sans mes lunettes de protection, un éclat métallique brûlant est venu perforer mon œil droit.

Hospitalisé d'urgence et malgré une prise en charge chirurgicale parfaite, la sanction est tombée : œil droit perdu.

A cet instant, tout s'est écroulé autour de moi.

Les conséquences physiques, psychologiques et financières de cette bêtise de bricolage étaient quasiment insurmontables.

Tout à fait par hasard, j'ai pris contact avec le secrétariat de l'association "Maison des Victimes" sur les conseils d'un ami.

L'association "Maison des Victimes" m'a conseillé de prendre contact avec ma Compagnie d'Assurance personnelle que je n'avais même pas sollicitée.
Ensuite, avec l'aide de l'association "Maison des Victimes" tout a été très vite, constitution du dossier médical, expertise avec un médecin désigné par l'assurance en présence d'un médecin de l'association, demande et obtention d'une provision financière, évaluation de mes préjudices, discussion avec le régleur de la Compagnie d'Assurance.

Tous mes différents préjudices ont été parfaitement évalués et j'ai pu ainsi reprendre goût à la vie.

Outre la prise en compte de mes différents préjudices physiques ( I.P.P., I.T.T., pretium doloris), et préjudice esthétique important, les préjudices de d'agrément et de loisirs ont été parfaitement évalués.

De plus, la perte de l'œil droit ne me permettait plus de continuer mon métier d'ambulancier et j'ai obtenu le versement d'un préjudice professionnel. »

Pierre de BOURGES.