Maison des VictimesMaison des Victimes

ComplicationsComplications

Plus de 10 ans avant leur retrait, les risques d'atteintes musculaires liées aux Statines, aux Fibrates, ou à leur association étaient connus et avaient fait l'objet de nombreuses publications.

Atteintes Musculaires

Les premiers signes observés sont des crampes spontanées ou déclenchées à la palpation, des douleurs musculaires, myasthénie, et parfois un gonflement douloureux des masses musculaires.

Dans la majorité des cas, les atteintes musculaires disparaissent après l'arrêt du traitement.


La Rhabdomyolyse

C'est une destruction des muscles striés squelettiques, autrement dit les muscles des membres, responsables des mouvements volontaires.

Elle est plus ou moins étendue et peut aussi bien toucher les muscles du thorax, des cuisses, des loges jambières que les dorsaux.

Un syndrome urinaire peut être associé avec des urines de faible volume, rouge foncé, noircissant à la lumière, traduisant la présence de myoglobine s'échappant des muscles.

Cette présence de myoglobine peut être responsable de la principale complication, c'est à dire l'insuffisance rénale aiguë.

Le blocage des reins peut nécessiter une dialyse par rein artificiel.

L'évolution de la Rhabdomyolyse est imprévisible et doit être suivie dans un service de réanimation médicale.

Signes biologiques de la Rhabdomyolyse :
  • augmentation des CPK ( surtout ) [ normale 0.35 à 2,30 ui/L ]
  • augmentation sérique des enzymes ( LDH, aldose, ASAT )
  • myoglobinémie

Dans la majorité des cas, quelques jours après l'arrêt du traitement, le retour à la normale peut se faire sans séquelles.

Mais un décès brutal est toujours à craindre dans un tableau d'insuffisance rénale terminale et de grand choc cardio vasculaire.