Maison des VictimesMaison des Victimes

Actions de l'association - 1/5Actions de l'association - 1/5

L'association Maison des Victimes intervient pour :

  • L'aide à la constitution d'un dossier médical complet :
    • dates et types des vaccinations,
    • suites immédiates traduisant une réaction à la vaccination,
    • périodes éventuelles de grande fatigue,
    • dates et circonstances de découverte d'altérations neurologiques,
    • dates et résultats d'examens (scanners, échographie, etc ...),
    • compte rendus de consultation, compte rendus d'intervention, compte rendus d'exploration, compte rendus opératoires, compte rendus d'hospitalisation,
    • protocoles et prescriptions thérapeutiques mis en oeuvre,
    • feuilles de surveillance,
    • correspondances entre professionnels de santé, ...
    Intervention auprès des organismes en cas de difficulté dans la récupération des pièces médicales.
  • L'expertise du dossier par un médecin expert pour étudier la réalité de votre atteinte neurologique et le lien avec la vaccination, et la valeur du dossier.
  • Les conseils juridiques avec explications des différentes modalités de procédure.
  • L'assistance médicale tout au long de la procédure ( aide éventuelle auprès d'un avocat à la rédaction de la mission d'expertise, assistance à l'expertise judiciaire, rédaction de dires à expert, évaluation des préjudices, ... ).
L'objectif de l'association "Maison des Victimes" est, et restera, d'une part l'aide au quotidien des victimes d'erreurs médicales et de complications suite à une vaccination et d'autre part l'amélioration substentielle de la loi Kouchner sur les "Droits des malades et la qualité du système de Santé" qui a été votée le 4 mars 2002 à l'Assemblée Nationale mais qui exclue les victimes de complications suite à une vaccination non professionnelle et limite l'accès des victimes d'erreurs médicales et d'aléas thérapeutiques en fonction de la gravité de leurs séquelles.

En l'absence actuelle d'une telle loi, l'association "Maison des Victimes" assiste les victimes d'erreurs médicales et d'accidents suite à une vaccination dans toutes leurs démarches pour obtenir une indemnisation par la voie de la procédure ou auprès de l'ONIAM.